5 conseils pour réussir son expatriation

Que vous ayez été recruté en France et envoyé à l’étranger ou que vous soyez monté dans un avion pour chercher un emploi sur place les règles sont les mêmes. Ce sont les facilités d’installation qui diffèrent.

Ce que je veux dire par là c’est que lorsque vous êtes envoyés par votre entreprise ou recrutés en France depuis l’étranger, en général les conditions d’expatriation sont meilleures. 

On vous offrira sans doute les billets d’avion pour vous et votre famille, une assurance, une prime d’installation et de déménagement, un salaire supérieur à ce dont vous aurez besoin pour vivre à la locale, parfois même la scolarité des enfants et j’en oublie.

En revanche, lorsque l’on débarque dans un pays, pour chercher une emploi, certes on a l’avantage d’être sur place ce qui plait à certaines organisations mais on est en contrat local. Ce qui veut dire qu’on peut s’asseoir sur l’ensemble des avantages que j’ai cités plus haut. 

Cela dit, je pense que lorsqu’on a la chance de vivre à l’étranger on peut faire certains sacrifices et vivre comme les locaux. Car on distingue deux types d’expatriés comme je vois l’expliquerai plus loin.

Respectez les habitants et le pays qui vous accueillent

Cela peut vous semblez évident mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Souvent en expatriation, j’ai rencontré des personnes atteintes du syndrome du colon. Elles débarquent à l’étranger et veulent imposer leurs coutumes et leurs modes de vie aux habitants du pays et cela n’est pas respectueux.

Ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’il te fasse

Nous n’aimerions pas qu’en France on vienne nous imposer un style de vie qui n’est pas en accord avec les valeurs du pays. Donc soyons plein d’empathie et évitons de faire la même chose aux autres.

Bien sûr, il y aura toujours des choses qui ne nous plairont pas dans le pays d’accueil tout comme dans notre propre pays. Mais il faut plutôt voir ça comme une manière de devenir plus ouvert d’esprit et d’apprendre sur nous et sur les autres.

Quelques exemples

On peut bien évidemment être étonné de voir une enfant de 4 ans se balader avec le voile en Égypte mais notre rôle n’est pas de juger et surtout pas de comparer avec nos propres coutumes. Il faut comprendre que c’est la norme  dans ce pays et que même si ça ne nous plait pas, cette petite fille n’y fait sans doute même pas attention et que ça ne la gêne sûrement de porter ce voile. Alors qui sommes-nous pour critiquer ?

Je prendrai aussi l’exemple d’une colocataire au Sénégal qui rentrait éméchée, se mettait à chanter sur le toit à 3h du matin, se baladait en jupe courte et ramenait souvent des différents hommes chez nous. Autant vous dire que ce genre de comportement est normal en France mais pas au Sénégal. Nous avons donc été virées de l’appartement pour comportement indécent. Et nous avons appris que tout le quartier était choqué par ses agissements et avait une très mauvaise opinion d’elle. Merci à une charmante voisine et notre femme de ménage qui nous ont rapporté ça.

Ma colocataire était pourtant persuadée que tout le monde l’adorait et ne comprenait pas en quoi son comportement n’était pas toléré au Sénégal. Un mois après elle se faisait poser des extensions à la Bob Marley. Evidemment sur une blonde aux yeux bleus ça n’a pas le même rendu. Elle tombait ainsi dans le cliché inverse. Je caricature à peine. 

En expatriation, il faut arriver à rester soi même tout en respectant la culture des autres. Pas facile tous les jours mais tellement instructif.

Renseignez-vous sur les coutumes 

Ce conseil découle du premier. Il est toujours tentant d’aller dans un pays étranger sans trop se renseigner, en mode aventurier. Cependant, cette spontanéité n’est pas toujours récompensée.

Je me souviens avoir fait cette erreur en me rendant en vacances en Thaïlande. Alors que mon ami et moi étions tranquillement assis dans une gare à patienter une chanson se mis à résonner. Tout à coup, l’ensemble des gens autour de nous se mirent debout et nous regardèrent étrangement car nous étions toujours assis. Autant vous dire qu’on a très vite compris qu’il fallait se lever. Nous ne savions pas pourquoi parce que nous ne nous étions pas renseignés en amont. J’appris par la suite qu’il s’agissait de l’hymne national jouait tous les jours à 7h et 18H et qu’il était obligatoire de se lever.

Avant de me rendre à l’étranger je me renseigne donc toujours cela m’évitera  des déconvenues. Tout comme il est de bon ton par sécurité de se renseigner sur les quartiers où se balader sans danger dans une ville qui vous est étrangère.

Ce genre de conseil est valable aussi pour les règles de politesses propres au pays. Rassurez-vous la plupart du temps on vous pardonnera car vous êtes étranger.

Ne croyez pas que c’est moins cher ailleurs 

On aura souvent tendance à se dire que le coût de la vie est moins élevé ailleurs (pays dits en développement par exemple) et qu’on peut donc accepter un salaire moins élevé. Ou que le salaire est bien plus élevé qu’en France sans penser aux coûts qui découlent de votre l’expatriation donc je parlerai plus bas.

Le logement

Encore une fois cela dépendra de vous et de votre mode de vie. Si vous choisissez de vivre dans un quartier d’expatriés, les appartements seront plus proches des standards français mais les loyers plus élevés. Du coup, les enseignes disponibles dans votre quartier seront sans doute plus chères. Et vous aurez tout un tas de boutiques, salons de beauté, salle de sport et autres commodités de standard européen à portée de main. Tout cela pourra être moins cher que dans votre pays d’origine mais cher pour le pays.

En revanche, si vous décidez de vivre comme les locaux vous aurez sans doute l’impression que tout est à bas prix.Le quartier sera plus authentique, les appartements moins modernes mais la vie tellement plus originale.

La nourriture

Généralement au bout de quelques temps à l’étranger après avoir adoré ou pas la nourriture; les bonnes baguettes, les petits croissants et le fromage commencent à vous manquer. Et c’est parti pour les excès financiers au supermarché. Les produits français importés sont particulièrement chers à l’étranger. Vous finirez par apprendre à remplir vos valises de denrées alimentaires et à demander aux amis de vous apporter des vivres depuis la France.

Les billets d’avion

Un coût non négligeable à considérer quand on s’expatrie ce sont les billets d’avion. Cela dépendra de la distance avec la France et de votre fréquence de voyage mais il faut y penser. 

L’assurance

Bien sûr lorsque l’on vit à l’étranger mieux vaut avoir une bonne assurance en cas de pépin. J’insiste vraiment sur la nécessité d’en prendre une, sauf si vous avez la chance qu’elle soit financée par votre entreprise. Renseignez vous en demandant des devis en ligne. Ils seront ravis de vous rappeler.

Mes expatriations se sont faites en Europe et en Afrique. Ayant passé plus de temps d’expatriation en Afrique, beaucoup de cet article s’y applique.

Soyez prêt à apprendre la langue du pays 

Que vous partiez vivre en Chine ou en Angleterre, il faudra faire l’effort d’apprendre la langue du pays.

L’anglais et même le français, dans certains pays, vous permettront de communiquer aisément avec les gens. Cependant, vous verrez que tout le monde ne parle pas l’anglais ou le français. Certes cela vous permettra au début de ne pas être trop perdu. Mais à longue vous verrez que vous vous retrouvez dans beaucoup de situations frustrantes. 

Le mieux c’est d’essayer d’apprendre avant d’arriver sur place. Aujourd’hui avec les applications type Babbel, il est possible de s’initier à n’importe quelle langue. Vous vous dites peut être que n’aurez pas le temps et que vous avez toujours été nul en langue. Ce ne sont que des excuses.

Apprendre une langue vous apportera énormément

  1. Vous pourrez communiquer avec les gens (duh captain obvious). C’est toujours sympa de pouvoir discuter avec un chauffeur de taxi, un épicier ou vos collègues.  Vous verrez que les gens seront plus ouverts si vous faites l’effort de parler leur langue. Même si vous faites des erreurs, ils pardonneront et essayeront de vous aider. Parties de fou rire garanties! Cela vous permettra aussi d’éviter certaines arnaques.
  2. Vous rencontrerez de nouvelles personnes. Vous vous sentez un peu seul dans cette nouvelle ville loin de votre famille et de vos amis. Prendre des cours de langue est le meilleur moyen de rencontrer des gens, qui comme vous sont loins de chez eux. Personnellement, j’ai été amenée à rencontrer des personnes de 15 nationalités différentes grâce aux cours de langue. Je me suis fait des amis avec qui je suis toujours en contact depuis 10 ans. Des personnes de tous âges et nationalités.
  3. L’apprentissage des langues étrangères a un impact positif sur votre cerveau. Il vous rend plus logique, vous donne confiance en vous et est bon pour la mémoire. 

Alors qu’attendez-vous pour vous y mettre ? 

Soyez ouvert d’esprit 

Votre expatriation se passera bien si vous gardez l’esprit ouvert. Qu’est-ce que cela veut dire concrètement ? 

Ne pas chercher à vivre à la française ou à ne vivre qu’à la  française

Le premier instinct pour beaucoup c’est de vouloir se rapprocher de ce qu’on connait. Et il est très facile de rencontrer d’autres expatriés de notre pays grâce aux instituts français, à notre travail, à des groupes Facebook et j’en passe.

Je ne juge personne, mais pourquoi s’expatrier si c’est pour ne pas découvrir d’autres personnes et cultures ? Pour cela il faut s’ouvrir aux autres communautés. Cela peut-être les autres communautés d’expatriés, dont les coutumes vous sembleront plus proches mais aussi et surtout les habitants de votre pays d’accueil. C’est le moment de pratiquer la langue, découvrir des coutumes, des plats, de se confronter à des avis différents et donc de s’enrichir personnellement. 

Si vous avez des questions sur l’expatriation cela me ferait plaisir d’y répondre. Et si vous avez déjà vécu à l’étranger, n’hésitez pas à commenter pour ajouter d’autres conseils. 

Laisser un commentaire

Fermer le menu